Promis, c'est la dernière recette avec des poireaux de la saison !
D'abord, c'est pas ma faute ! Il fait beau, le soleil nous réchauffe de ses petits rayons tant attendus et l'appel de la terre sonne à bien des oreilles... Papa et Beau-Papa se pressent de bêcher et retourner leur carré de jardin pour pouvoir commencer les plantations et semis de printemps. Le résultat : il faut éjecter les derniers pieds de poireaux afin de pouvoir finir le travail. Alors nous voilà avec des bottes de grandes tiges vertes qui'il faut bien utiliser.
Personnellement, ça ne me dérange pas du tout de manger du poireau, j'adore ça mais je vous promets que je change de légume pour la prochaine recette ! Je ne veux pas prendre le risque de me faire flageller à coup de tiges vertes...

Cette recette de gruau d'avoine, je l'ai chopée dans un livre de Marie Chioca "Céréales originales et savoureuses légumineuses".
Le gruau d'avoine, je ne savais même pas que ça s'achetait... Mais si ! On en trouve dans les magasins bio et ça ressemble à une céréale comme une autre.
Pour moi, l'avoine, c'était cette céréale noire, longue et fine qu'on cultivait (dans mon autre vie d'agricultrice) et qu'on donnait aux moutons avant la saison des chaleurs pour faire des "flushings". Comprenez, on donne des rations supplémentaires de céréales et notamment d'avoine car la petite graine est sensée avoir des vertus stimulantes (je ne vous fait pas de dessin). Quant à la stimulation des humains, je ne me prononce pas, je ne suis pas spécialiste... Après, libres à vous de tester... allez hop, un petit coup de fouet de poireau...
Je divague, je m'éloigne du sujet... bref, l'avoine a bien d'autres qualités et entre autre celle de faire baisser le taux de cholestérol, de réguler la glycémie et de nous fournir en anti-oxydants et à vérifier, de booster sa libido.
Et en plus, c'est super bon !! D'accord, il faut faire tremper les grains une nuit entière et ça cuit un peu plus longtemps que le riz mais justement, ça reste un peu ferme sous la dent tout en ayant un peu la texture crémeuse d'un risotto (sans la crème héhé !!)

Allez, vous faites quoi pour votre prochain repas en amoureux ? ;-)

 

Gruau d'avoine aux poireaux 2

 

Pour 6 personnes :
500 g de gruau d'avoine
1 gros oignon
2 poireaux
1 cube de bouillon de légume ou de volaille
huile d'olive, sel, poivre

 

 

La veille au soir :
Faire tremper le gruau d'avoine dans un saladier rempli d'eau.

 

Le lendemain :
Égoutter le gruau et le rincer sous l'eau claire.

Éplucher l'oignon et le détailler en petits morceaux.
Laver soigneusement les poireaux et les couper en fines rondelles.
Dans un wok, faire chauffer 2 cuil à soupe d'huile d'olive et faire revenir les légumes. Quand ils ont une belle couleur ajouter le gruau d'avoine et bien mélanger.
Ajouter le cube émietté et verser de l'eau à niveau.
Remuer de temps en temps en rajoutant si nécessaire du liquide (on est néanmoins pas obligé de rester collé devant son plat comme un risotto, ça cuit tout seul).
En fin de cuisson, poivrer la préparation et rajouter du sel si nécessaire.

 

Gruau d'avoine aux poireaux 1

 

Les gourmands pourront saupoudrer de fromage râpé (parmesan, comté, emmenthal ...) et dans la recette originale, il y a même du jambon fumé.
Néanmoins, ce petit gruau est délicieux sans cela et nous l'avons tous mangé sans rien ajouter !

 

Gruau d'avoine aux poireaux 3