S'il y a bien une chose que j'essaie de respecter le plus possible, c'est cuisiner avec des produits de saison. Alors oui, c'est parfois un peu compliqué à certaines périodes de l'année et on a l'impression de revoir les mêmes choses dans son assiette...
Quand on va faire sa petite cueillette dans la campagne, impossible de gruger le chaland et de faire manger des fraises (des bois) à Noël ou de l'ail des ours à l'automne (dommage, ça irait bien avec les champignons sauvages). 

Chez nous justement, l'ail des ours commence à faire la tête. Il est grand temps de faire une dernière cueillette avant que toutes les feuilles flétrissent pour fournir au bulbe l'energie nécessaire à sa survie. Déjà les premières petites asperges sauvages pointent le bout de leurs têtes et rythment le grand cycle de la nature.
On profite donc encore un peu de cette plante merveilleuse et on garnit une petite fougasse d'un pesto délicatement parfumé.
A l'année prochaine !

Et pour celles et ceux que j'entends dire : " mais on n'a pas d'ail des ours chez nous !!", et bien pas de problème. On peut tout à fait le remplacer par un beau bouquet de feuilles de radis qui donnera un petit côté piquant. Ou encore de jeunes têtes d'ortie en ajoutant une ou deux gousses d'ail car les orties n'ont pas vraiment de goût prononcé, si ce n'est ce côté "chlorophylle".
Et pour ceux qui s'y connaissent un peu plus, on peut même faire un petit mélange de feuilles fraîches cueillies pendant une balade : plantain, consoude, bourrache, pimprenelle, lierre terrestre, berce...

Fougasse au pesto d'ail des ours et noisettes3

 

Pour 6 personnes :
200 g de farine de blé complète bio
200 g de farine de blé bio
2 sachets de levure de boulanger déshydratée
20 cl d 'eau tiède
7,5 cl d'huile d'olive
1 cuil à café rase de sel fin

Pour le pesto :
150 g d'ail des ours (un beau bouquet)
50 g de noisettes décortiquées
6 cuil à soupe d'huile d'olive
40 g de parmesan

60 g de gruyère râpé (facultatif)

 

Commencer par préparer la pâte pour la fougasse.
Dans un bol, délayer les sachets de levure de boulanger avec l'eau tiède pour les réhydrater. Laisser reposer 5 minutes.
Dans un saladier, mélanger les farines et le sel fin.
Faire un puits et verser progressivement l'huile d'olive et l'eau avec la levure en mélangeant avec une cuillère.
Quand la pâte forme une boule, la travailler à la main et la pétrir quelques minutes.
Couvrir le saladier avec un torchon ou un film étirable. Faire lever dans un endroit chaud environ 30 minutes (par exemple dans le four préchauffé puis éteint)
La pâte doit doubler de volume.

Pâte fougasse

 

Pendant ce temps préparer le pesto.
Laver soigneusement l'ail des ours pour éliminer les éventuels petits escargots, limaces...
Couper finement feuilles et tiges sur une planche à découper. J'évite à tout prix les robots, mini-hachoirs qui font de la bouillie et je préfère couper patiemment au couteau.
Hacher les noisettes assez grossièrement.Dans un bol, mélanger les feuilles d'ail des ours hachées, les noisettes, l'huile d'olive et environ 30 g de parmesan râpé.

Pesto d'ail des ours et noisettes2

 

Dégazer la pâte à fougasse et l'étaler sur une surface farinée. Étaler le pesto sur la moitié de la pâte, saupoudrer éventuellement de gruyère râpé pour plus de fondant, mouiller les bords avec un peu d'eau et rabattre la pâte.
Étaler à nouveau pour avoir une belle taille.
Faire 3 entailles dans la fougasse avec un couteau pointu jusqu'au pesto et faire lever à nouveau dans le four chauffé.

Au bout de 20 minutes, la fougasse a bien levé. La badigeonner d'eau et râper le reste de parmesan sur la surface.
Enfourner à four chaud (th 6) pour 20 à 25 minutes.

Fougasse au pesto d'ail des ours et noisettes5