Vite, vite, il faut que je me dépêche. Deux raisons à cela :
La première, c'est que l'automne arrive lentement mais sûrement et que les pluies de ces jours derniers m'ont rappelée à l'ordre : si je ne m'affole pas un peu plus pour ramasser mûres et baies de sureau, il n'y aura bientôt plus dans les palisses que des petites choses rabougries et/ou moisies. Jusque là, c'était un petit panier par-ci, un saladier par-là en me baladant. Nous avons bien déjà fait quelques pots de confiture de mûres pour cet hiver mais il y a tellement d'autres petites recettes délicieuses à réaliser avec ces petits fruits ! 

La seconde, c'est que j'ai promis à Sandy du blog "Cuisine et Cigares" de participer à son concours du Muffin Monday #38 sur le thème des sous-bois. Les sous-bois, ça m'inspire, les muffins un peu moins je ne suis pas une spécialiste, mais pas grave, donc il ne faut plus que je tarde car le concours sera fini dans quelques jours.
Le seul hic, c'est que j'ai quelques petits problèmes logistiques, mon dinosaure d'ordi ne veut plus rien savoir, je crois qu'il a rendu l'âme après de bons et loyaux services. Faut dire que c'était déjà de la récup et que moi je suis comme ça, tant que ça marche, je ne vois pas pourquoi j'irai acheter la nouvelle version de tel ou tel appareil. C'est quoi cette société de consommation ?  Je profite donc du Week End pour squatter sur le PC de ma fille si gentille de laisser sa maman faire son article ("Ahhh #??$# d'ordi, comment je modifie mes photos avec ça ??? Ahhh ma police, elle est où ?).

Allez, un p'tit muffin, ça va me détendre !

DSCN6908

 

DSCN6895

 

 

 

Rappel toujours utile :


Lors de la cueillette, les baies qui sont comestibles poussent sur un arbuste, le sureau noir  et forment des corymbes retombantes.
A ne pas confondre avec les fruits du petit sureau (une plante herbacée poussant en groupes) qui ont un port redressé et sont  toxiques.

 


De plus, il faut toujours consommer les baies de sureau cuites. Crues, elles auraient un effet très laxatif important.

 

 

 

 



Pour une vingtaine de muffins environ :
1 yaourt (au soja pour moi)
150 g de sucre roux
3 oeufs
180 g de farine intégrale
1 sachet de poudre à lever
2 c à s de purée d'amandes complètes
2 c à s d'huile de tournesol
1 c à s de fleur d'oranger
150 g de baies de sureau

 

Dans un saladier, mélanger le yaourt et le sucre roux.
Ajouter les oeufs puis la farine, la poudre à lever, la purée d'amandes complètes, l'huile de tournesol et enfin la fleur d'oranger.

Passer éventuellement les corymbes sous l'eau et égrener les baies de sureau.
Quand la pâte est bien homogène, rajouter les baies de sureau en mélangeant délicatement pour ne pas les écraser.

Remplir des caissettes en papier avec la pâte, pas plus des 2/3 de la hauteur pour ne pas que ça déborde à la cuisson.

Faire cuire 20 à 30 minutes à four chaud.

 

DSCN6901

 

 Et voilà donc ma participation pour ton concours Sandy !

Comme je ne suis pas une spécialiste du muffin et que je n'avais pas envie d'utiliser de beurre, j'ai opté pour la version modifiée du gâteau de yaourt.

Un petit clin d'oeil pour toi avec cette fleur de cosmos blanche, toi qui a l'habitude de conjuguer petits plats gourmands et fleurs sur tes photos !


Et si vous faites partie des personnes qui comme moi il y a quelques temps, ne connaissent pas le blog "Cuisine et Cigares" (écrit en duo, Madame Cuisine et Monsieur Cigares) allez faire un petit tour. C'est un blog tout en douceur et en gourmandise avec une fille adorable à la barre !             

 

                                                                                                                                               Adaptée                                                                       DSCN6905

 

DSCN6902

 

DSCN6894