La gelée de fleur de pissenlit bis, devrais-je plutôt dire car je vous en ai déjà présentée une version avec beaucoup de fleurs (365 pour tout dire) et de sucre.
La recette d'aujourd'hui, beaucoup plus légère et toute aussi gourmande arrive tout droit de l'imagination de Marie Chioca, qui n'a pas son pareil pour transformer les bombes caloriques confitures classiques en petites gourmandises beaucoup plus acceptables au point de vue calorie. Elle remplace tout simplement le sucre par du sirop d'agave et ajoute de l'agar-agar pour obtenir la consistance voulue.
Alors oui, certes, les gelées et confitures ne se gardent qu'une semaine au frigo et ne sont pas faites dans le but d'être stockées pour l'hiver. Mais rien ne vous empêche de préparer les deux versions : un petit pot version légère pour tout de suite et des gelées classiques qui rejoindront les placards et soigneront les petits rhums à la saison froide.

Car oui, en plus d'être délicieuse, cette gelée est efficace pour soigner les petits bobos au niveau des bronches ; un petit rhume, un toux et voilà la gelée de pissenlit qui vient à votre secours.

Pissenlit

Le pissenlit, cette plante magnifique qui illumine nos printemps (ses fleurs couleur d'or, ses feuilles découpées), a de nombreuses vertus médicinales et diététiques : c'est sans conteste le roi de la détox, qui purifie et nettoie l'organisme (foie paresseux ou surchargé, vésicule avec des calculs...). Mais il est aussi diurétique, -ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle "pisse au lit"-, il aide les reins fatigués, il favorise l'élimination de la cellulite, peut même aider à faire baisser le taux de cholestérol... Bref, c'est un super aliment !
Je vous proposerai une petite salade de feuilles de pissenlit dans un prochain post.

D'où cette question : pourquoi ne pas l'appeler Dandelion comme les Anglo-saxons (du français "dent de lion", rapport à ces feuilles délicatement découpées comme les dents du royal félin). Ce nom lui rendrait beaucoup plus honneur, vu toutes les vertus de la plante. Car, si on y réfléchit, quoi de plus restrictif que de cantonner ce pauvre pissenlit à sa seule fonction diurétique ?

 

Gelée de pissenlit

 

Pour un pot normal ou 2 petits :
40 g de fleurs de pissenlit (environ 2 grosses poignées)
50 cl d'eau pure
1 citron bio bien juteux
2 3 g d'agar-agar
15 cl de sirop d'agave
1 gousse de vanille

 

Commencer par ôter tout le vert des fleurs pour ne garder que les pétales jaunes.
Cette opération peut paraître un peu fastidieuse mais elle évite de donner un goût de vert et d'un peu amer à la gelée. Les plus pressés sauteront cette étape et se contenteront de bien ôter tous les morceaux de tige.

Verser l’eau dans une casserole, et y ajouter les fleurs de pissenlit, l’agar-agar et le jus de citron pressé.
Ajouter le zeste de citron finement râpé, en faisait attention à ne pas mettre la peau blanche de l'agrume.

 Mélanger, puis faire chauffer doucement la préparation sur feu doux en remuant régulièrement. Le mélange soit bouillir mais tout doucement pendant 10 minutes.

 Filtrer à l'aide d'un tamis fin ou d'un chinois et récupérer le jus. Le remettre dans la casserole avec le sirop d’agave.

 Porter de nouveau à ébullition, puis compter 10 minutes de cuisson, toujours à feu doux et en mélangeant souvent.

 Verser dans un ou deux pots propres et ébouillantés et laisser la gelée prendre.
A conserver au frais pendant environ une semaine.

 
NB : cette recette est presque un copié-collé de celle de Marie car je n'ai rien changé ou presque...Car j'ai trouvé que la gelée n'était pas suffisamment prise... Je l'ai donc fait recuire en ajoutant 1 g d'agar-agar (j'ai pourtant scrupuleusement respecté les temps de cuisson)

Au final, un gelée parfumée au goût de miel, délicieux !

Pissenlits

DSCN7872Petit clin d'oeil pour toi Marie : "mes poules sont en pleine forme"